La dernière lunaison dans le signe de la Vierge proposait de prendre conscience des limites, de NOS limites, d’analyser nos schémas sans complaisance et de purifier le corps comme l’esprit, sans pour autant céder à la critique exagérée dûe à une activité mentale très poussée. La Pleine Lune en Poissons en aspects à de nombreuses planètes en signes d’Eau (Cancer et Scorpion) a apporté avec elle son lot d’émotions. Certains ont pu ressentir de la confusion, une sensation de flottement, de déconnexion avec le temps et l’espace, symptômes propre aux Poissons, connaître des moments de foi intense mais aussi de grosses désillusions. Le mois de septembre proposait de laisser ses attentes derrière soi, il s’agissait de comprendre la nuance entre le contrôle et la maîtrise, être sensible à notre environnement immédiat mais sentir notre intériorité reliée à un ensemble bien plus vaste. En d’autres termes : lâcher prise, écouter et s’écouter car l’axe Vierge-Poissons en signes mutables prépare au changement !

Pour autant, après un mois à analyser tout ce qui bouge, nous voilà tels des poissons rouges, à tourner dans notre bocal à l’infini avec le sentiment d’être déjà passé par là mais sans parvenir à trouver une autre façon de faire. Pendant ce temps, nous entrons dans les derniers mois du Nœud lunaire Nord en Scorpion qui changera de signe en février 2014 et qui nous demande d’accepter la transformation de notre Être en profondeur. Actuellement conjoint à Saturne, nous devons désormais prendre nos responsabilités pour sortir de cette boucle infernale et aller de l’avant. Caractéristique de Saturne, le chemin est long et escarpé, et typique du Scorpion, nous oscillons depuis des mois d’un extrême à l’autre. En trigone à Jupiter en Cancer, certains d’entre nous peuvent éprouver des difficultés à laisser le passé derrière, pour d’autres, c’est la voie de la réalisation de nos rêves d’enfants.

DSCN5226

Source photo : © Emilie Briffod

C’est dans ce contexte qu’intervient la Nouvelle Lune en Balance de ce samedi 5 octobre. Dans la roue du zodiaque, la Balance est le septième signe. Contrairement à son opposé le Bélier qui représente la naissance de l’individu, le besoin d’affirmer son existence avec force, la Balance est le premier signe qui dit « nous », c’est le signe de la prise de contact avec l’autre, des partenariats et des associations. La solitude est le pire cauchemar de la Balance, car l’AUTRE est sa raison d’être. Le premier degré de la Balance étant situé à l’exact milieu de la roue zodiacale, c’est un signe en perpétuelle recherche d’harmonie. Tandis que le Bélier, gouverné par Mars, recherche la confrontation comme un moyen de s’affirmer, la Balance pacifiste, gouvernée par Vénus, préfèrera user de tact et de diplomatie dans ses relations. En cas de conflit, il privilégiera la guerre du silence aux effusions de paroles virulentes. Là où il y a la Balance, il y a refus de la violence, volonté de préserver la paix. Vous reconnaîtrez d’ailleurs les personnes du signe de la Balance à leurs grands yeux doux et à leurs formes arrondies. A l’intérieur d’eux, le funambule avance sur un fil en permanence, refusant de pencher d’un côté ou de l’autre. Pour maintenir cet équilibre sans cesse menacé, ce signe a besoin de plaire à son interlocuteur, c’est un séducteur. Un peu nonchalant, il a le goût des belles choses et apprécie les arts. C’est un signe d’Air, il est donc sensible à l’intellect et à la communication, qu’il conceptualise pour pouvoir en avoir une approche la plus juste possible. La Balance, c’est la voie du milieu, ce signe accorde autant d’importance à son travail, sa réalisation sociale, qu’à sa famille et à ses proches.

C’est donc de toutes ces thématiques qu’il va s’agir pendant la lunaison Balance de ce mois d’octobre. Après toutes ces remises en question, comment intégrer, communiquer et conceptualiser les changements qui s’opèrent tout en préservant l’harmonie avec notre entourage ? Comment vivons-nous nos relations avec l’autre (et non pas les autres), notre partenaire au sein du couple, notre associé ou collègue au travail, … ? Comment nous positionnons-nous dans nos relations ? Entretenons-nous des rapports d’égal à égal ? A quoi sommes-nous prêts pour préserver notre harmonie ? Comment préserver notre équilibre ? Savons-nous affronter la solitude ?

Venus, planète maîtresse de la Balance se trouve actuellement en Scorpion, l’occasion d’étudier toutes ces questions en profondeur et par le biais de notre intériorité pour encore quelques jours. Attention néanmoins à une vie émotionnelle intense qui peut mener au rapport de force ou à l’impatience, sous la Balance, il est conseillé de garder du recul. Pour les couples … ou pour les autres, la passion amoureuse et le regain de libido feront partie du paysage ! Après le 8 octobre, Vénus sera en Sagittaire, l’envie et la possibilité de convaincre ses interlocuteurs, la bienveillance envers autrui sera de mise, l’écueil étant cette fois de croire que l’on détient la vérité absolue ou d’agir de façon paternaliste. L’énergie Scorpion sera maintenue tout au long de la lunaison par le biais de Mercure qui entrera en rétrogradation à peu près à la Pleine Lune, en tout cas il est possible que vous ayez l’impression d’entrer en contact avec l’autre par une connexion télépathique ou médiumnique. Par ailleurs, l’entrée de Mercure en Scorpion il y a quelques jours a mis la vie de nombre d’entre nous sur pause, je constate que beaucoup sont en vacances, terminent des contrats, subissent une rupture sentimentale, amicale, etc… , symbolique de cette intériorité toujours très présente, et vécue de manière puissante, mystique, mais personnelle, quasi secrète. L’alternance d’un extrême puis de l’autre et la rétribution karmique propre au Scorpion provoquera au contraire chez d’autres le sentiment d’être poussés par un puissant élan de vie, tout dépend de comment a été vécue la lunaison Vierge, dans le contrôle ou dans le lâcher. A savoir que cette énergie va se diffuser tout au long du mois d’octobre, chacun son tour !

Parallèlement à ça, un des aspects majeurs de cette lunaison est qu’elle se trouve en opposition à Uranus en Bélier qui rétrograde et qui se rapproche du 4ème carré exact à Pluton en Capricorne. Techniquement un peu compliqué à comprendre pour les non-initiés à l’astro, mais cet aspect qui dure depuis juin 2012 et prendra fin seulement en 2019 nous met à rude épreuve ! Il nous demande de réformer totalement nos structures archaïques et obsolètes en libérant notre individualité. Les premiers carrés Uranus-Pluton ont eu lieu en juin et septembre 2012 ainsi qu’en mai 2013, vous vous souvenez de ces moments de tension extrême, de ce sentiment d’être un papillon cherchant à percer sa chrysalide coûte que coûte ? On y retourne ! Plus vous lâchez, plus ce carré est bénéfique, Uranus apportant son lot de surprises avec lui, mauvaises mais très bonnes aussi. J’aime l’image qu’utilisait mon psy et qui m’a fait comprendre le lâcher, je vais donc la partager. Votre vie est comme une pelote de laine pleine de nœuds avec des fils qui dépassent dans tous les sens. Parfois, c’est merveilleux, vous tirez sur un fil et les nœuds se défont d’eux-mêmes. Parfois, vous tirez sur un autre fil et ça fait encore plus de nœuds. Le lâcher prise, c’est comprendre que ces nœuds là vous ne pourrez pas les dénouer tant que vous n’aurez pas dénoué d’autres fils de nœuds. Accepter alors de remettre ce fil qui ne peut être dénoué présentement dans la pelote et y revenir éventuellement plus tard, consacrer son énergie à dénouer les nœuds qui se dénouent facilement. Avec Jupiter en Cancer jusqu’en juin 2014, on vous parle en plus d’accéder à une vie qui ressemblerait à vos rêves les plus fous ! Contrairement à d’autres astrologues, je ne vais pas vous mentir, cela demande des contreparties, parfois douloureuses, entre autres d’abandonner vos repères et votre sécurité. Mais il ne tient qu’à vous de changer votre perception des choses et d’élargir votre angle de vue. Les aspects favorables avec Saturne en Scorpion vous promettent en plus de nourrir et faire grandir tout ce qui sera semé maintenant (même si ça ne se matérialise pas dans l’immédiat et que ça s’ancre seulement au fond de vos pensées) pour les 30 prochaines années, alors faites vous confiance et laissez les changements opérer par eux-mêmes !

Revenons à nos moutons, Uranus en Bélier donc, en opposition à la Nouvelle Lune et conjoint à la Pleine Lune, explosif ! Il va nous en faire voir de toutes les couleurs, il nous promet coups de gueule, coups de sang, coup de foudre, n’attendons rien mais attendons-nous à tout et n’importe quand ! Pas si simple à vivre avec la Balance qui contrebalance, et freinera ces explosions soudaines à coup de grands dilemmes intérieurs, et oui, la Balance c’est aussi la tyrannie du choix, peser sans cesse la moindre décision et hésiter longuement, trèèèèèèès longuement. Un mal pour un bien, il est question nous l’avons dit de lâcher ses attentes et donc d’indépendance par rapport à l’autre. Cela demande suffisamment de détachement et de considération pour ne pas ressentir de la colère, ou en tout cas, ne pas rendre l’autre responsable de cela, ne pas passer en force (énergie Bélier). La Balance est là pour nous aider à nous recentrer sur ce point, et si, tout au long du mois, nous ferons face à des petits déséquilibres, ils pourraient se répercuter sur notre santé, notamment au niveau des reins, qui sont le siège de notre équilibre masculin/féminin.

Pour ceux qui se demanderaient encore si cette lunaison sera bonne ou mauvaise, je vais faire une réponse de Balance : il n’y a pas de fatalité, cette lunaison n’est ni bonne ni mauvaise, comme chaque lunaison par ailleurs. C’est un processus dont vous comprendrez les mécanismes au fur et à mesure de l’avancée du cycle, et qui sera contrasté progressivement par les énergies du premier Quartier, de la Pleine Lune puis du dernier Quartier. Cette lunaison sur l’axe Bélier/Balance nous demande d’expérimenter la manière dont nous entrons en contact avec l’autre, quelle place lui accordons-nous, et quelle place nous accordons-nous afin de maintenir un équilibre et de trouver une forme d’harmonie. Pour cela, nous devrons toucher du doigt où se trouve notre équilibre intérieur et ce qui renforce notre sentiment d’harmonie, nous défaire de nos jugements et faire preuve de discernement. Dans la Balance, il est question de ne pas envier les autres, d’entretenir des relations loyales, équitables et de faire le choix de ce qui nous rapproche plutôt que de ce qui nous sépare. Enfin, avec la lunaison Balance, nous allons réconcilier notre couple intérieur féminin/masculin. Tout ce qui est en haut est en bas, et tout ce qui est à l’intérieur est à l’extérieur, ne soyez pas étonnés de voir des mariages surprises autour de vous !

Bonne lunaison à tous !

© Emilie Briffod