Pleine Lune en Taureau

Inutile d’avoir fait Bac+25 Astro, il suffit de regarder la carte de cette Pleine Lune pour comprendre. Vous voyez ces planètes uniformément réparties autour du Zodiaque ? Vous remarquez ces traits qui vont dans tous les sens au milieu de la roue ? Ca résume plutôt bien ce contexte techniquement riche en aspects et humainement riche en effets ! A mi-chemin de la lunaison Scorpion qui propose de faire la bascule entre un avant et un après, ce sont plusieurs cycles personnels et collectifs qui viennent se superposer les uns aux autres pour proposer une voie d’évolution toujours plus subtile. On avance comme dans un dessin animé, quand le personnage court et que la route s’effondre derrière lui, pendant qu’elle se déroule devant. La tension et l’émotion sont bien palpables, il nous est difficile de voir la route sur une longue distance et peu de choses derrière auxquelles se raccrocher. Nous sommes fatigués par des mois d’introspection, mais aussi de remue-méninges intense. L’ouverture a eu lieu et nous nous confrontons à nouveau timidement et avec méfiance au monde extérieur. La Pleine Lune en Taureau apporte une énergie de matérialisation du changement.

Nous sommes encore sur nos gardes, la communication reste très tendue, d’autant que sans contact réel avec l’autre depuis plusieurs mois, nous sommes tentés de le pousser dans ses retranchements pour découvrir quelles sont ses intentions à notre égard. Sans nous en rendre compte, nous sommes encore guidés par des peurs profondes, l’émotionnel subit des hauts et des bas, les nuits sont blanches, agitées ou riches de rêves qui laisse une empreinte étrange au réveil. Nous sommes encore en proie à notre karma si il en est, en tout cas, nous épurons encore nos anciens schémas et les traumatismes qu’ils ont pu causer par le passé. Nous ne pouvons plus nous mentir et nous ne supportons plus le mensonge des autres non plus. Au cours des 6 dernières semaines, la vie nous a proposé d’examiner notre dialogue intérieur et extérieur, sous un angle, puis sous l’autre. Un dernier passage dans les 3 prochaines semaines, telle une nouvelle épreuve initiatique devrait permettre de franchir définitivement cette étape et d’effectuer cette bascule vers une nouvelle vie qui nous ressemble.

Nous nous situons également aux balbutiements d’un autre cycle, qui va donner un coup de boost à la construction de notre nouvel édifice. « Tu es pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ». C’est sur les fondements de cette maxime que la Pleine Lune va nous permettre de poser concrètement les fondations et la structure d’un nouveau mode de fonctionnement. Pour les quelques jours qui arrivent, nous atteindrons plus facilement le lâcher-prise par rapport à des choses récurrentes et que nous ne voulons plus voir dans nos vies. Parce que nous devons faire preuve d’authenticité avant tout envers nous-mêmes, nous concentrerons notre force à aller à la rencontre de nos désirs et à réaliser nos ambitions. La guérison est en cours, nous faisons les deuils qui s’imposent par rapport à l’image que l’on se faisait de ceux qui faisaient office de figure d’autorité pour nous, avec parfois un peu de révolte ! A niveau collectif, on peut d’ailleurs voir la virulence des attaques envers les institutions d’Etat et ceux qui en sont à la tête. Depuis plusieurs mois, les responsabilités sont redistribuées, ceux qui feront preuve de réalisme, et de maturité seront favorisés dans un proche avenir. A titre individuel et un peu plus romantique, les célibataires pourraient faire une rencontre « miroir » ou reflet de la figure paternelle liée à ces énergies de guérison. D’une manière générale, les croyances éducatives, l’inconscient familial seront mis définitivement à rude épreuve. Pour certains, ce cycle les amènera à prendre conscience de leur valeur personnelle, mais aussi à trouver quelles sont les valeurs essentielles qui les guident. Des vies risquent encore de s’effondrer sous ce cycle, impitoyable pour séparer le superflu de l’authentique, le climat de cet hiver sera celui de l’austérité. Néanmoins, l’envie de construire ou de reconstruire sera sans doute la plus forte, nous devrons simplement apprendre à compter avec le temps.

La Pleine Lune apporte de même cette énergie de matérialisation. Les  énergies féminines et masculines s’allient et apportent un profond sens pratique doublé de précision, de constance et d’efficacité dans l’action. Il est probable que nous ressentions un petit regain d’énergie, prêts que nous sommes à entamer ce travail d’endurance et de persévérance qui nous attend ! L’atmosphère est toute entière tournée vers l’envie de retrouver la paix, la douceur, la simplicité et les plaisirs de la vie. Nous sommes dans l’acceptation de toutes ces énergies cumulées et canalisées par le biais du placide signe du Taureau. Nous cherchons à ancrer nos nouvelles valeurs dans le concret et dans la joie. Si vous êtes déjà allés à la campagne, avez-vous déjà observé comment se comporte une vache ? En premier lieu, elle passe une grande partie de son temps à brouter et à ruminer l’herbe de son pré sans se préoccuper outre-mesure de ce qui se passe autour. Vous pouvez la titiller avec un bout de bois des dizaines de fois, il y a peu de chances qu’elle réagisse, au pire elle se déplacera de quelques mètres, jusqu’… au coup de sabot fatal ! C’est que son besoin de tranquillité l’avait poussé à ne pas réagir et d’un coup c’est ce qui la pousse justement à réagir, l’énergie s’est accumulée et elle se déploie avec force ! Le fonctionnement de l’énergie Taureau propre à cette Pleine Lune est un peu la même. Nous chercherons avant tout à profiter de ce que la vie nous offre dans ce qu’elle a de plus terrestre (manger, jouir d’une sexualité toute aussi gourmande, dormir et avoir de l’argent !), dans les limites de notre territoire, dans la constance et la recherche de tranquillité. Pour maintenir cette tranquillité, nous pourrons toutefois faire preuve d’une grande résistance au changement, ruminer nos pensées, et nous entêter dans des comportements dépassés.

D’autres aspects plus négatifs de cette fin de lunaison ne sont pas à exclure non plus. La révolte, mais aussi la sécheresse ou la froideur seront sans doute de la partie, à niveau humain… et peut-être aussi météorologique, ce week-end sera-t’il le premier week-end de grand froid ? D’autre part, attention aux élans passionnés que ça soit au niveau des discussions, de l’action ou des relations sentimentales qui, mélangés à de hautes exigences pourraient provoquer d’immenses déceptions. Attention tout autant à une recherche de pouvoir excessive qui mène à des tentatives conscientes ou non de contrôle d’autrui. Il serait préférable de développer sa puissance personnelle en ayant la maîtrise de l’énergie que l’on envoie. C’est qu’après des mois d’enfermement, d’insécurité, et de dénuement, nous risquons de nous comporter comme un petit enfant qui réclame, que dis-je, qui exige son dû, l’attention excessive dont il a besoin. N’oublions pas que les autres ne sont pas responsables de notre malaise, ne développons pas d’exigences dictatoriales à leur encontre. Comme le dit une amie thérapeute, « apprenons à sortir de notre drame personnel », la Pleine Lune devrait nous aider à relativiser et à canaliser tout ça. Pour les plus introvertis, il peut y avoir sensation d’isolement, de manque de soutien, à moins que ça soit une solitude choisie. La vie est un apprentissage qui ne finit jamais, actuellement elle nous apprend à nous remettre debout après la chute, et à tenir en équilibre seul, tout en restant en interdépendance avec ceux qui nous entourent. En résumé, sous les énergies de cette Pleine Lune et encore pour les mois à venir, notre volonté d’absolu mise à jour par toutes ces remises en question va se heurter aux contraintes et aux nécessités terrestres et relationnelles. Attention au déséquilibre financier (trop tard me direz-vous ?) et aux dépenses superflues regrettées plus tard !

C’était annoncé, c’est une Pleine Lune qui fait office de point de rencontre entre des énergies diverses, variées et contradictoires. Nous venons de commencer la grande leçon finale qui nous conduira tout doucement au printemps 2014 et à ses éclaircies de plus en plus fréquentes. Nous pourrions croire à une accélération du mouvement, mais non c’est l’inverse qui se produit, les énergies vibratoires se densifient et donnent la sensation que le temps est ralenti, figé. On nous demande d’agir avec méthode, pragmatisme et réactivité. Nous pouvons désormais poser la pierre angulaire qui assurera des fondations solides à un futur édifice qui pourrait être monumental, mais nous devons tout autant garder à l’esprit que les règles de construction peuvent changer d’une minute à l’autre, il vaut donc mieux choisir des matériaux légers et souples !

Pleine Lune en TaureauEn guise de conclusion, je voulais raconter quelque chose qui m’a interpellée il y a quelques jours. Je n’échappe pas à la règle des angoisses nocturnes évidemment et pour détourner mon attention de cela, je regarde les programmes télé peu passionnants de la nuit. Pas de chance (ou si, en fait !) je tombe sur les frères Bogdanov, qui, par une métaphore poétique expliquent de manière tout à fait fascinante que les dernières découvertes de la science sont en mesure de laisser penser que l’Univers, tout ce qu’il régit et par conséquent nos vies, sont en réalité comme les notes d’une partition écrite à l’avance jouée par un mystérieux et encore non expliqué joueur de flûte. Si on s’occupe de jouer la musique pour nous, réjouissons-nous alors et dansons !

© Emilie Briffod