Qu’il est difficile à écrire cet article ! Tout est là, des images, des ressentis, les idées principales qui me traversent l’esprit mais extérioriser de manière claire et structurée… aïe aïe aïe ! Au sens large, cette Pleine Lune nous parle justement de communication. Et pour ce faire… En observant la carte du ciel et les éléments qui y dominent, on remarque beaucoup de Feu, et d’Air tandis que l’Eau et la Terre sont reléguées au second plan. Imaginez un incendie, attisé par une forte tempête de vent, sans point d’eau à proximité ou sans matériau pour empêcher une propagation aléatoire…

Quelques semaines que nous nous sentons flottants, quelque chose a lâché, s’est effondré à l’intérieur de nous sans que nous puissions encore percevoir quoi. Nous percevons seulement que nos repères ne tiennent plus et que tout ce à quoi nous croyions ne se vérifie plus, ne fonctionne plus de la même façon, y compris nous-mêmes. Nous pouvons avoir cette sensation d’avancer nus au milieu d’une foule pas vraiment hospitalière. D’anciennes souffrances ont refait surface et ont pu être observées à la lumière de cette conscience nouvelle. Notre intégrité est de plus en plus difficile à maintenir. Pour vous expliquer simplement les choses, depuis plusieurs mois, les énergies d’Eau et de Terre dominaient le ciel, ce qui expliquait le cocktail entre émotions et stagnation. Depuis début décembre, nous avons basculé soudainement dans une énergie Feu et Air, soit un mélange de volonté et d’intellect, c’est pourquoi nous avons été déracinés brutalement !

En partant à la conquête de nos rêves, en voulant fougueusement mettre en pratique le fruit de mois de réflexion, nous avons pu oublier de faire preuve de réalisme ou vouloir imposer nos points de vue à tort et à travers, et nous nous sommes bien évidemment vu imposer ceux des autres. En oubliant en plus qu’il nous restait des choses à régler pour s’en libérer complètement. C’est comme vouloir courir avec des béquilles et trébucher dans le poteau à perfusion du voisin !!!! Pour nous dégager de cette sensation extrêmement désagréable où se mêlent impatience du changement et colère du passé, nous sommes obligés de faire face en prenant nos responsabilités. C’est un discours qui revient souvent depuis début 2013 sauf qu’aujourd’hui la responsabilité n’est plus à établir sur nos actes ou schémas passés mais bien sur les actions à entreprendre pour établir le changement et mettre un pied devant l’autre sur la route d’un futur incertain. Nous sommes poussés à sortir de notre zone de confort pour aller vers l’inconnu.

Trop de Maîtres et pas assez d’élèves, c’est le bilan de cette première moitié de décembre. Les nerfs sont à vif. La Pleine Lune Gémeaux demande un rééquilibrage de ces énergies, en abordant un rapport fraternel avec l’autre, empreint de légèreté. Fuir ce qui ne nous ressemble pas, sans chercher à se justifier, à convaincre, ou à se convaincre de quoi que ce soit, sans provoquer le conflit pour autant. Assouplir son point de vue en se rappelant qu’il n’y a pas une vérité unique, mais autant de vérités qu’il y a d’angles de vue possibles dans l’Univers et qu’au-delà de ça, chaque part de vérité contient en plus une dualité intrinsèque. Comme par exemple le fait que dans notre volonté d’absolu, savoir relativiser n’est pas un luxe… Que si le passé a été laissé derrière, le futur ne peut encore s’écrire, tout simplement parce que nous ne sommes pas prêts, admettons-le. Mais que le vide est plein. Nous serons confrontés à ce vide intérieur qui est le nôtre, de par les énergies de dispersion qui seront présentes. De ce vide, de ce silence qui ressemble au néant qui précède le chaos originel, nous pourrions avoir peur et continuer à privilégier une mentalisation excessive.

Nous pourrions également chercher à fuir cette écoute de nous-mêmes, en cherchant à nouer de nombreux contacts superficiels ou en multipliant les activités. C’est une autre façon de vivre l’expérience proposée. Nous n’avons encore une fois de toute façon rien à perdre, et les opportunités de découvrir la nouveauté seront nombreuses car nous serons guidés par une intuition extrêmement forte qui nous placera exactement là où on doit être.

Pleine Lune en GémeauxAu niveau de la communication, intérieurement comme extérieurement, il sera bon de savoir écouter le silence. Les non-dits circuleront comme des courants d’air et seront saisis au vol par leurs destinataires. Certaines personnes pourraient s’apercevoir que vous ne les appelez plus et réclamer une explication. Les mots eux, pourraient provoquer des explosions inattendues, et soudaines. De l’électricité de haut voltage sans aucune prise de terre ! Souvenez-vous de ce qu’il s’est passé en mai dernier. Vous avez découvert autour de vous que certaines personnes pour qui vous aviez de l’estime faisaient preuve de médisances ou d’hypocrisie à votre encontre ? Vous y avez mis un terme en fermant la porte de votre vie à ces personnes ? Re-belote ! Sauf que cette fois-ci vous allez vous rendre compte à quel point VOUS vous mentez. Si depuis une quinzaine de jours, vous vous sentiez comme nus et vulnérables, vous n’aviez sans doute pas fait attention au fait que vous portez toujours un masque qui empêche qu’on vous reconnaisse telle que vous êtes, vos talents et vos forces inclus. Et bien c’est l’heure de le retirer, à moins qu’on vous l’enlève de force.

L’Amour ayant dérobé la foudre de Jupiter, Eustache le Sueur

Ce qui est sûr c’est que Zeus enverra la foudre parmi les hommes. Pour mieux les éclairer ? Cet éparpillement généralisé révèlera ou fera naître de nouvelles idées, de nouvelles façons d’être, mais aussi des vocations, le socle de futurs liens profonds et durables, d’une nouvelle société, etc. Quelque chose de nouveau va germer en nous. Il se peut que les vacances de fin d’année soient l’occasion de revoir des relations perdues de vue ou d’entretenir des discussions qui mettent fin à des erreurs de perception ou incompréhensions passées. Le passé relationnel remontera une dernière fois pour mieux envisager l’avenir. En tout cas, nous serons traversés par des courants qui font et défont encore et toujours, de manière plus rapide néanmoins que cela se faisait plus tôt dans l’année. Il y a là la symbolique liée à la cosmogonie, « du chaos naît une étoile », et par extension la fécondation, la rencontre d’énergies duelles au sein même de notre Être pour une renaissance à venir réellement et concrètement… avant la fin de l’hiver.

Pour parvenir à s’élever au milieu de tout cela, il sera nécessaire de garder bien évidemment du recul, beaucoup de recul. En cours de lunaison Sagittaire, la foi (et par dérivation pour les non-croyants, la confiance) sera un repère de marque. A titre personnel, je ne suis ni catholique ni même baptisée, mais je trouve refuge régulièrement depuis début décembre dans une Basilique que j’ai trouvée en me promenant près de chez moi. Cet endroit vaste, et rempli de symboles me parle, les énergies y sont apaisantes. Le culte est dédié à la Vierge, je viens donc aussi y chercher des énergies féminines d’accueil et de protection pour compenser les rapports de force du monde extérieur. Je laisse le temps se suspendre en me laissant aller à la contemplation, parfois le silence du lieu m’apporte des réponses, parfois simplement la confiance que ces réponses viendront plus tard, parfois des larmes, parfois le sourire. Ca charge, ça évacue, je crois que tout ça vit sans moi, c’est mon fusible actuel pour ne pas (complètement) péter les plombs. A chacun de trouver ce qui lui procure cette sensation de calme au milieu de la tempête, mais ça fait un bien fou.

Et si cette Pleine Lune en Gémeaux devrait amener le développement d’activités et de pensées en arborescence à géométrie variable, les autres énergies présentes devraient elles permettre de faire immédiatement tomber les branches qui ne correspondraient pas à une vérité profonde et réaliste. Laissons-nous emporter par ce courant d’air qui va effectuer un tri rapide et automatisé puis rénover nos vies avec les bonnes harmonies de couleur.

Sur un plan matériel, nombre d’entre nous ne pourra que constater des ressources réduites à l’essentiel à l’approche des fêtes… Là encore, faisons preuve d’innovation et de solidarité. Après tout, les fêtes ne sont-elles pas là pour resserrer les liens familiaux et solidaires plutôt que pour s’échanger des cadeaux coûteux et parfois inutiles ? Ces schémas douloureux qu’on a abandonnés, Noël n’est-il pas une merveilleuse occasion pour établir de nouveaux rapports avec nos racines et ceux qui nous sont chers ? Ne pourrions-nous pas nous laisser surprendre et croire au Miracle de Noël pour réaliser nos rêves ? Après tout, rien de « rationnel » ne tient plus debout, pourquoi ne pas recommencer à croire au Père Noël ?

Je vous prie de m’excuser pour la confusion présente dans cet article qui m’a vraiment donné du fil à retordre, j’espère que vous y trouverez malgré tout de quoi alimenter votre réflexion personnelle ! Merci en tout cas de lire et de partager ces articles qui relèvent d’une vraie démarche personnelle entamée fin 2010. Pour l’anecdote, j’ai consulté un naturopathe qui n’a jamais voulu me dire comment à partir de mon lieu, de mon heure et de ma date de naissance, il avait pu me dire autant de choses à propos de ma vie… Par orgueil, et parce que je n’aime pas rester sans comprendre ce qui se cache derrière quelque chose qui a réussi à me fasciner, j’ai donc passé des dizaines de nuits blanches à étudier l’astro. Puis à en aimer les possibilités multiples pour comprendre ce qui se cache derrière… tant d’autres choses ! J’espère réussir à transmettre ne serait-ce qu’une infime partie de cet immense éventail de compréhension des énergies qui nous gouvernent.

D’ailleurs, en parlant de compréhension, le titre de cet article « Ordinem in chaos » m’a été soufflé par ma petite voix intérieure, sans que je sache l’origine culturelle de cette expression. Si l’un d’entre vous savait y apporter une explication, ça serait un chouette cadeau !

2013 aura été riche d’épreuves mais aussi d’enseignements, gageons que les derniers jours qu’elle nous offre ouvriront sur un bilan positif, de belles surprises, et une introduction heureuse à 2014. Je vous souhaite une excellente fin d’année à tous, indépendamment de vos traditions, croyances et situations personnelles. A l’année prochaine !

© Emilie Briffod