… Enfin presque ! On vous avait prévenus, le mois de février a été riche en surprises, bonnes ou mauvaises. Malgré un niveau émotionnel plus léger, les énergies de feu et la nervosité qui les accompagnent ont régné sur la seconde partie de la lunaison Verseau. Il a fallu regarder sa vérité en face et parfois cela a pu faire très mal. Il a fallu rester digne et voir qu’un nouveau cycle est à nos portes. C’est dans la continuité de ce mois de février électrique que se présente la Nouvelle Lune en Poissons de ce 1er mars.

Nouvelle Lune en PoissonsPlus douce. Quoique. Vous savez, le cycle des lunaisons de la première moitié de 2014, c’est un peu comme un Rubik’s Cube. Le but est de reconstituer une structure parfaite sous toutes ses facettes après que 2013 l’ait remuée dans tous les sens. On tourne, on retourne, et à chaque mouvement on procède à des ajustements qui font avancer petit à petit, jusqu’à la réussite. Un peu plus de rouge, un peu de moins de vert, cette facette là est bloquée, on y reviendra plus tard, essayons-en une autre en attendant, zut il faut sacrifier une partie de ce qu’on avait réussi à placer pour obtenir de plus larges possibilités sur d’autres côtés… Voilà, c’est ça, 2014 c’est un casse-tête dans lequel il ne faut jamais renoncer parce que quoi qu’il arrive une nouvelle harmonie doit être trouvée en changeant la face des choses !

La Nouvelle Lune en Poissons, c’est la face bleue. Bleu comme se plonger dans notre océan intérieur, bleu comme contempler le Ciel derrière l’horizon. Après ce que l’on a vécu en février le besoin de s’isoler et de s’évader dans un monde imaginaire qui nous apaise pourrait se faire sentir fortement. L’envie de se mettre dans une bulle pour éviter d’affronter la réalité. J’entends déjà les « encooooore ???!!! » qui vont suivre cette phrase, mais c’est le grand retour des émotions fortes, si si. Oui, oui, vous pourrez supporter, faites confiance à ces émotions là pour vous guider vers une transition des plus bénéfiques.

J’ai bien dit transition. Parce que l’heure n’est pas vraiment au choix. Sous les Poissons, la duplicité est de mise, sinon la multiplicité. Il est possible que vous ressentiez cette impression de suivre deux chemins en même temps. Le premier chemin se vit à contre-courant, on boit un peu la tasse, on se sent en décalage, on perd notre énergie vitale car on lutte contre le cours des choses et on a du mal à communiquer ce qui nous habite. C’est la confusion, on agit de manière irrationnelle, on ne comprend pas encore qu’il faut changer de direction, on ne fait que contempler le passé et on a peur de manquer car on ne voit que ce qui se dissout immanquablement. Guidé par nos peurs, il est probable que nous soyons rapidement abandonnés par le reste du banc de poissons. Que nous subissions quelques désillusions aussi, la réalité asphyxiant un monde que l’on aura idéalisé. Des ruptures seront encore possibles au long de ce mois de mars, et dans la plupart des cas, l’harmonie relationnelle restera encore très perturbée car la communication sera difficile, cryptée, froide et sèche.

Il y a aussi l’autre chemin, celui où on synchronise nos ondes avec l’extérieur pour se laisser porter par le courant. Alors notre réceptivité est accrue, on ressent tout ce qui nous entoure et notre imagination est fertile, prompte à envisager l’avenir et à créer à partir de l’inconscient collectif. Le symbole du signe des Poissons ressemble à un vase, une coupe, comme le Graal. Ce chemin là devient alors quête initiatique, mystique pour aller à la rencontre de sa part sacrée et se fondre, fusionner avec le Tout. D’ailleurs le poisson était aussi le symbole qu’utilisaient les premiers Chrétiens pour se reconnaître. Du grec ancien Ichtus, dont on dit qu’il serait un code pour décrire le nom du Christ : Iesous Khristos Theou Huios Soter (Jesus Christ, fils de Dieu sauveur). La lunaison Poissons amène la connaissance intérieure et invite au rayonnement christique, c’est-à-dire au rayonnement de notre part divine. Il y a là l’idée de prendre conscience de la nécessité d’accomplir sa destinée, et cette destinée se met en place au cours de ce mois de mars. Attention, avec les Poissons, il s’agit surtout d’imaginer, de féconder, d’idéaliser, de percevoir et de ressentir. La réalisation dans le concret reste suspendue à l’arrivée d’un nouveau cycle. Les Poissons sont comme les sages-femmes, ils préparent à la naissance, ils représentent la transition entre la matrice et le monde terrestre, la bulle qui va éclater pour laisser sortir le noyau. Le poisson dans son bocal rêve d’océans infinis !

Mais alors, comment faire le lien entre ces deux chemins si contradictoires ? Comment choisir lorsque la raison alterne avec les sentiments, lorsque la peur se mêle aux émotions ? Les Poissons du zodiaque sont reliés par un fil. Il semble que ce fil ait le plus beau rôle pour cette Nouvelle Lune en Poissons. Nous sommes invités à réfléchir aux moyens de rompre avec le passé, aux moyens de structurer ce qui nous traverse pour servir notre évolution future, et donc aux moyens d’agir, et enfin aux moyens de nous relier aux autres (brochettes de poisson ?), à notre environnement et au sacré par le biais de mémoires très anciennes. La Nouvelle Lune en Poissons marque le temps de la guérison, du pardon et de la compassion envers soi-même et envers autrui. En adoptant d’autres angles de vues, en ayant une vision globale et sensorielle de la situation, on peut alors avoir une compréhension nouvelle de son passé et le regarder avec tendresse, lui permettre de le laisser rejoindre les mémoires de l’inconscient collectif. Nos émotions ne seront alors plus que l’intuition d’un nouveau courant à suivre, le support d’idées extrêmement porteuses, créatives et novatrices. Sous la lunaison Poissons, les frontières s’effacent, la pensée se décloisonne, les limites disparaissent, la dualité n’est plus, les horizons s’élargissent et les portes d’un autre monde bien plus vaste s’ouvrent doucement.

Copyright Le fond du bocal

Copyright Le fond du bocal

Certes, il faudra alors apprendre à surfer si on ne veut pas noyer le poisson dans un verre d’eau, mais avec un peu de maîtrise et beaucoup de lâcher-prise, on pourra s’ouvrir à notre intuition pour nous mener vers le bon chemin. Allez, première leçon, prenez vos planches, tous à l’eau ! Il faut d’abord nager à contre-courant, c’est le plus dur mais c’est la base ! Si vous ne pouvez passer au-dessus des vagues alors passez en dessous avant qu’elles ne vous retournent ! Positionnez-vous face à l’horizon, à quelques mètres de l’endroit exact où les vagues émergent. Assis sur votre planche, prenez le temps d’observer, de contempler. Maintenez votre position jusqu’à saisir le rythme des ondes, apprendre à distinguer les vagues porteuses de celles qui vous feront avaler de l’écume. Quand vous vous sentez prêts, retournez vous dans le sens du courant, ramez avec les bras pour vous synchroniser à la vitesse de la vague jusqu’à vous laisser saisir. Posez un genou sur la planche, puis levez-vous et laissez vous porter par la force de l’eau, respirez ce parfum iodé, sentez l’air vous caresser et admirez le paysage ! Respectez la Nature, les autres surfeurs et en cas de déséquilibre… le saut en arrière s’impose, ça évite d’être frappé par sa propre planche 😉 Cette leçon est métaphorique mais vous en aurez compris le sens n’est-ce pas ?

Voilà donc la Nouvelle Lune en Poissons, celle de la fin et du recommencement, de l’amour inconditionnel et des fluctuations de la vie. Plus vous vous écouterez, plus vous serez en accord avec vous-mêmes, et plus ce qui est autour de vous changera. Le Poissons c’est aussi la foi en l’abondance et l’illimité, faites vos vœux ! Soyez pour autant toujours à l’écoute de ce qui vous entoure, reliez-vous aux autres, donnez sans conditions, faites preuve de compréhension… Qui sait ? Peut-être que vous pourrez fusionner avec quelqu’un qui a les mêmes rêves que vous et c’est tout le mal que je vous souhaite !

Le Poissons c’est aussi le signe de la quête de reconnaissance alors je tiens à vous exprimer une fois encore ma reconnaissance pour la confiance et l’amour que vous portez à mes articles. On m’a transmis il y a quelques jours les premières statistiques du blog et le nombre de visites est plus qu’encourageant, bien au-delà de mes espérances ! Merci de votre soutien, j’en suis touchée, émue, extrêmement heureuse, ça me fait frétiller les nageoires ! Continuez et n’hésitez pas à liker, commenter, partager cet article. Nouveauté du mois, vos commentaires Facebook atterrissent directement sur le blog ! D’autres nouveautés arrivent, mais surpriiiiiise, plus tard ! Excellente lunaison à tous, gardez confiance en l’avenir, la vie suit toujours le bon chemin !

© Emilie Briffod