Avril 2014. Feuuuuuu!

Nouvelle Lune en Bélier

Avis de changements, avis de tempêtes, avis de fougue et d’enthousiasme mais dans tous les cas, avis de MOU-VE-MENT… voilà la Nouvelle Lune en Bélier de ce dimanche 30 mars 2014, it rocks! Le zodiaque recommence sa course à zéro, tout comme la nature qui célèbre le printemps, partout l’éclosion! Et vous croyez que vous allez y échapper, hop, comme ça, l’air de rien? Ressentez-vous cet état de tension et surtout d’excitation? Cette envie de reprendre contact avec la vie, de jauger la température extérieure, de vous confronter un peu à ce qui vous entoure? Avez-vous pu concrétiser ce que vous aviez initié l’an dernier à la même date? Avez-vous utilisé les énergies de la Pleine Lune en Vierge pour faire un bon coup de nettoyage dans votre vie? Les pages tournées, tout à recommencer. Et puis la patience, le blabla, toussa toussa… Ca ne tient plus! Grosse envie de liberté. Et d’égoïsme, si, si, assumons franchement. Y’en a marre, faut qu’ça bouge!

Action! Oui ça va bouger, ça c’est sûr, vous allez être comblé. Ca va aller vite. Et dans tous les sens, surtout d’ici une semaine.

Et dans mon sens? » dit impérieusement l’enfant qui tape du pied, prêt à faire un caprice.

C’est qu’on serait presque (un peu) carrément en colère! Du calme, la bonne marche des événements ne dépend que de nous. La Nouvelle Lune en Bélier apporte la volonté. De réaliser ses rêves, en arrêtant de compter les moutons! On nous a laissé entrevoir que c’était possible, oui mais… Il va falloir composer avec les moyens qui sont à notre portée, et là ça peut coincer, ça peut frustrer. Premier chardon dans le pâturage. Est-ce qu’on manque de finances? Est-ce qu’on tient debout sur nos pieds avec les valeurs qui sont les nôtres? Est-ce que nous avons les moyens de notre liberté? Est-ce que nous nous DONNONS les moyens de notre liberté? Quand j’étais petite, je faisais un rêve récurrent et ce rêve est revenu il y a quelques jours. Après une sorte de périple, j’arrivais sur un plateau avec des champs à perte de vue et un grand parc avec des moutons. Je voulais que les animaux soient libres alors je leur ouvrais la porte de l’enclos et je courais en criant dans tous les sens pour qu’ils s’échappent. Mais non, ils me regardaient en se demandant pourquoi tant d’agitation sans toutefois daigner bouger d’un centimètre. Il faut croire que parfois nos prisons sont plus confortables. Cette Nouvelle Lune en Bélier nous questionne sur ce qui limite encore notre liberté. Pourquoi n’avons-nous pas encore pris la clé des champs? En quoi sommes-nous des moutons ne cherchant rien d’autre qu’à vivre dans le confort du groupe? Quelle place nous laissons-nous en tant qu’individu individuellement individualisé?

Panurge! Démission! Panurge! Démission! Les moutons auront ta peau!

En signant un pas de plus vers la volonté de devenir notre propre berger, la Nouvelle Lune en Bélier crée aussi un climat propice à la prise d’indépendance par la révolte face à tous ceux qui voudraient s’opposer à nous, et entre autres les figures d’autorité bien évidemment, surtout dans notre entourage immédiat. Les mois écoulés, nous avons appris à faire preuve de toujours plus d’authenticité, et nous apprendrons encore à nous aimer tels que nous sommes. A aimer chacun de nos petits travers et détours. Les bouclettes c’est tordu mais c’est sympa aussi, c’est plus rock’n’roll affirme le Bélier! Et à reconnaître nos qualités, à vouloir les mettre en avant. Nous sommes prêts à nous battre, à nous confronter, à montrer notre force. Parce qu’on est bien conscient que dans le troupeau, nous ne sommes pas les seuls à vouloir nous émanciper, la compétition sera rude. Mêêêêêh moi le prem’s! J’existe et je m’impose! Les échanges seront possiblement houleux et les jugements faciles. Altocumulus bien moutonneux dans notre ciel. Nous pourrons remettre en cause brutalement notre entourage en voulant imposer notre point de vue. Attention à ne pas claquer la porte du pré trop vite par excès de spontanéité et de franchise. Souvenons-nous, la liberté déjà que ça nous fait une drôle de sensation, mais alors sans les copains, sans la famille, est-ce vraiment de la liberté?

Nouvelle Lune en BélierOui, oui, parce que mine de rien on est quand même dépendants des autres, vivre ensemble permet d’assurer une autre forme de survie que la loi du plus fort. Ce mois d’avril nous demande alors de trouver les nuances. Malgré notre frustration, de savoir un petit peu contenir notre nervosité et agir pour préserver un certain équilibre. De créer des ponts plutôt que des arcs électriques entre nous et l’autre. De considérer son point de vue avec équité. De toute façon, nous pouvons lâcher prise, nous faire confiance et comprendre à quel point nous avons cette capacité de nous écouter pour trouver intuitivement les bonnes réponses. Alors, l’autre n’est plus menaçant, d’ailleurs nous avons vécu à côté de lui pendant des années. Aveuglément certes, mais ça s’est toujours plutôt bien passé non? Le Nouvel Age du troupeau! En réussissant à associer l’impulsion de vie de notre âme et la volonté de notre égo (et un petit grain de folie, tout léger, tout léger), nous pouvons envisager de nouvelles façons de collaborer pour aller de l’avant dans nos rapports avec l’autre. En faisant de lui notre partenaire pour accomplir un but commun, nous servirons ainsi nos desseins à chacun.

Du socle on trace un milieu qui s’élève vers les sommets.

Vous vous souvenez de cette sensation de tiraillement, de choix à faire lors de la pleine lune en Vierge de la lunaison Poissons? Et bien la lunaison Bélier nous apportera certainement ce nouvel angle de vue que nous avons recherché. Je vous fais un dessin? Ok. Alors supposons que notre choix, entre deux voies, entre deux personnes, entre deux boulots, entre moi et l’autre… peu importe. Imaginons que ce choix soit symbolisé par une ligne, avec deux extrémités. La solution réside dans le fait de trouver un point qui se trouve au milieu de cette ligne ça va de soi. Mais si nous posons ce point directement sur la ligne alors nous créons une séparation. Dessinons ce milieu un peu plus en hauteur. Oui, un triangle, une pyramide, c’est ça! Vous avez vu comme elle se met en place instinctivement cette construction évoquée en janvier?

Oui, dans ton sens et le bon », répond la lunaison Bélier au petit enfant qui tape du pied!

Ne nous reste plus qu’à être enthousiastes et à savourer cette impulsion de vie apportée par le printemps. En recherchant la toison d’Or, il y a de fortes chances que nous rencontrions notre mouton à 5 pattes! En recherchant le contact, la confrontation, nous apprendrons l’échange et le tact. En recherchant la liberté, nous apprendrons une nouvelle forme de relation à l’autre. En acceptant de naître à l’autre, nous renaîtrons à nous-même. Tout ça pour dire qu’à la fin de mon rêve de petite fille, je m’allongeais tranquillement dans l’herbe au milieu des moutons et c’était parti pour une paisible sieste entourée et protégée par le troupeau, le visage au soleil 😉 Comprenons bien qu’en saisissant toutes les opportunités vers l’équilibre, nous irons de l’avant coûte que coûte en jouant à saute-mouton avec les obstacles. Parce que oui, tout ça n’est qu’un jeu, rien qu’un jeu! Play!

Bonne lunaison!

© Emilie Briffod

Grâce à vous et à votre fidélité, le dernier article #13 – 16 mars 2014, Pleine Lune en Vierge : Qui souffle le vent… a atteint des records d’audience! Merci au moins 12000 fois pour ça, quelle surprise! Je compte sur vous pour continuer à lire, partager, liker et commenter (ce que j’aiiiiiiiiime vos commentaires, vous êtes adorables!) et ainsi faire vivre le Blog de Madame Mim’s. Si vous êtes nouveau par ici, bienvenue, n’hésitez pas à parcourir d’autres pages du site! Rendez-vous pour la Pleine Lune en Balance et une nouvelle surprise 😉