Nouvelle Lune en Scorpion ce jeudi 23 octobre 2014, doublée d’une éclipse solaire qui fait suite à l’éclipse lunaire de la Pleine Lune en Bélier du 8 octobre dernier. Ce week-end on change d’heure. Et de rythme. Je me demande bien ce que ça pourrait donner si on transposait le tempo si particulier de cette année 2014 en musique. Peut-être un sacré mélange des genres qui au final s’accorde plutôt pas mal, c’est ce que cette lunaison cherchera à mettre en relief.

Un autobus plein de touristes avides de voir les monuments de la ville »

Le premier degré sabian du Scorpion sur lequel opérera la Nouvelle Lune indique un élargissement du champ de conscience, par la découverte de valeurs étrangères (Dane Rudhyar, Astrologie de la personnalité). Je ne connaissais pas les degrés sabian en janvier 2014, mais, tiens, relis ça. On dirait qu’Hannibal va bientôt rencontrer les habitants de Rome! Depuis le sommet des Alpes, il contemple pour la première fois l’Italie, comme dans ce tableau de Goya. Cette Nouvelle Lune en Scorpion va enfin faire tomber le voile sur ce dont on soupçonnait l’existence, ce dont on imaginait l’apparence, ce dont on fantasmait le sens, sans pour autant en avoir preuve palpable puisque caché à nos yeux. Elle initie la communion des différentes dimensions de l’existence. En renonçant à l’état de crise existant entre chacune de ses parties, elle provoquera une transformation exponentielle de la réalité dans son ensemble.

#NouvelleLune #Scorpion #Astrologie

La rencontre

Imagine, dans un buisson non loin d’Hannibal, il y a une chrysalide qui vient de se ceindre. De la chenille, on ne savait pas ce qu’il allait advenir, sinon qu’elle devait évoluer. Après une période d’enfermement au secret et une crise explosive, elle se découvre en papillon qui s’ouvre timidement aux rayons du soleil. Plus léger, plus coloré, encore maladroit face au froid ambiant et aux vents violents. Après avoir trouvé un nouveau point d’équilibre en son centre et avec son environnement, il sera bientôt prêt à déployer ses ailes pour passer la frontière. Oh! Mais il n’est pas seul! Il y en a un deuxième juste à côté qui subit le même sort! Bonjour toi, tu veux t’envoler-convoler avec moi?

Préparation des noces : des invités triés sur le volet

Le mois d’octobre t’a offert l’opportunité de prendre du recul sur le quotidien en t’obligeant à t’arrêter sur chaque petit détail problématique pour le solutionner, y trouver une alternative responsable et réévaluer tes priorités. Tri des papiers, panne de voiture, problème de santé. Et de communication. T’as pas fait la guerre du silence toi? Contraint et forcé parfois. Tu as compris que c’était histoire de dépolluer le terrain, surtout le terrain relationnel. Et comme parfois il faut regarder le monde à l’envers pour le voir à l’endroit, tu as fait de nouvelles rencontres qui en ont rendu d’autres totalement obsolètes. Tu as sans doute vécu quelques retrouvailles aussi, qui t’ont permis de mesurer tes avancées dans le temps. En novembre, tu vas revoir ton monde à l’endroit et tu constateras à quel point il fonctionne drôlement à l’envers. Retournements de situation au programme. Si tu avais quelques doutes sur des choix à faire, nul doute que la Pleine Lune t’apportera les réponses pour ancrer le retour de l’harmonie. Petites trahisons probables avec effet « vérité qui t’explose à la figure » au passage, comme ça, pour le fun. Mais il se pourrait tout aussi bien que ça soit toi qui pose cette bombe. On en reparle à la Pleine Lune, mais il sera inutile de ramasser les morceaux. La famille Croyances-Peurs-Culpabilité et consorts troubleurs de fête ne sont pas invités à venir de toute façon.

Dans l’agitation de la veille de cérémonie : l’isolement

Des futurs convives en route pour te rejoindre, des proches affairés à leurs responsabilités et toi en plein préparatifs pour t’exposer à la vue de tous paré de tes nouveaux atours. Coupé de l’autre, ton partenaire, et/ou coupé de cet autre toi qui appartient désormais au passé. Frustration de l’attente, sentiment de lenteur, de solitude, à observer l’agitation et la nervosité ambiante. Un tourbillon qui donne la sensation d’être déraciné dans un mouvement général étourdissant. Comblé par des petits messages, des appels qui vont te parvenir d’ailleurs. Je te laisse interpréter le « ailleurs ». Et puis je te laisse comprendre que tu n’auras d’autres possibilités que celle de laisser les choses se faire sans que tu aies un quelconque pouvoir dessus. Sache que les fleurs de ton bouquet sont issues de graines semées depuis des lustres.

Le sacrement du mariage : la promesse d’amour

Vient l’heure du face-à-face masculin-féminin, sous les feux des projecteurs, exposés aux regards et aux commentaires. Un moment rempli d’émotions et d’interrogations. A peine sorti de la chrysalide, t’as peur de te retrouver à nouveau enfermé. Se promettre de se comporter en adultes responsables dans l’Union. De s’aimer, de se chérir, de s’honorer et de se soutenir en toutes circonstances. Il n’est pas interdit de se faire ces promesses à soi-même! C’est bien pour la confiance en soi, je sais que c’est un truc qui te piquouillait un peu ces derniers temps. Et puis c’est mieux quand on est un individu entier-à-part-entière! Dans les montagnes d’Hannibal, il y avait sans doute des troupeaux de moutons qui pâturaient sans savoir. Le berger y est passé (Hannibal n’était pas réputé pour être gentil tu sais, arffff), le bélier belliqueux la même (on dira que les voyageurs manquaient de vivres) et le paysage transformé. Ca n’empêche pas que l’ensemble reste soudé et que chacun peut y trouver sa place en toute sécurité. Il n’y a que ceux qui se trouvent aux extrêmes qui craindront l’attaque, en restant centré tout ira bien, tu me suis?

La nuit de noces : la découverte

Nuit noire, place à l’inconnu et à la concrétisation de nouvelles expériences. Etat de confusion possible. Ouuuuuh ça fout la trouille, comment on fait quand on connaît pas? Y’a un manuel? Non, en fait juste un truc qu’on appelle l’amour. Ca demande de se mettre à nu. Avec défauts et imperfections. Vulnérabilité suprême! Un premier pas vers l’envie de croire que quelqu’un pourra aimer ça, toi en premier lieu par exemple. Plus de triche, plus de mensonge, la vérité doit apparaître.  Dis-toi que l’autre ne sera pas forcément plus à l’aise face à toi. Mais avec la Nouvelle Lune en Scorpion, le désir et la passion dans tous ses excès seront forcément au rendez-vous. D’ailleurs, en dehors du cadre des relations amoureuses, ça peut être nettement plus tourmenté et angoissant. Dans tous les cas, il faudra apprendre à partager équitablement la couverture, sans crainte qu’on ne t’en dépossède, et sans vouloir la tirer à toi. Et si en se rapprochant encore un peu, il y en avait plus pour tout le monde?

Lendemain de fête : la fusion

La Nouvelle Lune en Scorpion en touchant à sa fin t’amènera à constater à quel point la réalité s’est transformée par l’expérience du détachement nécessaire. Il n’y a pas à choisir entre raison et sentiments. Ni entre toi et l’autre. Naît l’envie de nourrir la paix pour créer idéalement un monde qui te ressemble. En dehors des sentiers battus, sans peur de se perdre ou d’être freiné par des guerres et des prisons que l’on n’accepte plus. Puis étendre ce monde toujours plus et faire chaque fois de nouvelles découvertes enrichissantes. En apprenant à le connaître, ce qui t’était étranger deviendra alors partie intégrante de toi-même. La fusion diront certains. Le développement de la sensibilité et de l’intuition qui guident la poursuite d’un idéal commun diront d’autres. Certains invités se seront fait remarquer, à tout point de vue! Mais tu te se souviendras que les explosifs annoncés étaient en réalité des feux d’artifice qui ont coloré la nuit.

#NouvelleLune #Scorpion #AstrologieHannibal quant à lui a renoncé à attaquer Rome. Manquant de moyens tout comme toi tu manques d’énergie, il privilégia l’alliance avec d’autres puissances. Rome choisit d’assumer et de renforcer sa position impérialiste et esclavagiste, ce qui ne fit qu’augmenter son influence. « Bilan paradoxal » dit Wikipedia, tu m’étonnes. Tout à la fin de l’histoire, Hannibal est trahi par ses alliés et s’auto-empoisonne pour échapper à la menace de captivité. Bon, à sa décharge, il n’y avait pas de bus touristiques à son époque, quand on voyageait c’était pour montrer ses dents aux étrangers. T’as vu? Pour franchir les frontières on n’a besoin ni d’un éléphant ni d’une armée. Le mieux c’est encore d’avoir des ailes pour s’élever! Les failles qui te créent parfois tant d’insécurité en apparaissant au milieu de ces cocons dont tu crois qu’ils te protègent, sont en fait les plus belles ouvertures vers la lumière et la liberté. Bonne lunaison!

© Emilie Briffod

Désormais tu peux t’abonner à la page Facebook Le Blog de Madame Mim’s –  Astrologie pour ne rater aucun article et même les diffuser (une fois de plus) si tu veux bien. Plus tu partages et plus tu fais exister ce blog, je compte sur toi?